Mon hommage à Simone Veil

Un texte que j'ai écris et publié le 1er juillet sur mon compte instagram et qui a toute sa place ici.


Merci Simone Veil pour cette loi que tu as fait voter. Merci Simone Veil grâce à toi j'ai avorté. Merci de m'avoir permis de choisir pour mon avenir. Merci de nous avoir donné plus de liberté.

Car oui nous avons le droit de décider. Pour nos corps, pour nos vies, pour ce qu'on n'a pas voulu. Impossible d'imaginer ce que ma vie aurait été si tu n'étais pas intervenue.

J'ai avorté avec tout le courage que ça demande et toute la peur que nul n'entend. Oui, il en faut du courage pour aller au delà de cette peur. Il en faut de la force pour s'arracher d'une vie qui a déjà un cœur.

C'est une douleur physique unique. C'est une douleur mentale dont personne ne parle. C'est une douleur émotionnelle que je ne sais décrire, bien que réelle.
J'ai avorté par nécessité pas par facilité, en suivant ma volonté. Car il est nécessaire que chaque femme s'approprie sa liberté pour plus d'harmonie et moins de tragédie dans les foyers. Des hommes désertent bien sans se justifier.

J'ai avorté. J'ai pris ma responsabilité. Celle de ne pas ajouter plus de chaos à ce monde en faisant naître un enfant qui serait mal aimé. J'ai avorté car je n'étais pas en mesure de donner le meilleur. Or j'estime que l'être qui sort de mes tripes mérite que je lui offre tout mon cœur. Comment aimer quelqu'un parfaitement en lui reprochant son existence ? Même inconsciemment. Ça n'avait pour moi aucun sens.

Alors j'ai décidé. J'ai avorté. J'ai longtemps culpabilisé. Et un jour béni, j'ai compris. L'amour de Dieu ne peut pas me juger. Il n'y a que les Hommes pour me condamner. Alors je me suis pardonnée.

Cette histoire que je partage avec vous c'est pour briser les tabous. Ce témoignage que je révèle est mon hommage à Simone Veil.

Commentaires

Articles les plus consultés