Mon témoignage diffuseur de Puissance Féminine

Le 1er mars 2017, j'ai lancé une page Facebook - ma page Facebook - avec l'idée de recueillir des témoignages de vie de femmes de tous horizons. Afin que leur histoire soit une aide, un soutien, un exemple ou une source d'inspiration pour d'autres femmes. Le 1er témoignage était donc le mien. Je le retranscris ici pour que me connaisse un peu mieux...

" Je suis Melody Massamba, j'ai 28 ans. Je suis maman d'une fille de 2 ans et demi. Je vis chez ma mère avec ma paillette depuis ses 9 mois. Je suis célibataire. Au delà de toutes ces informations plus ou moins signifiantes, je suis une Femme qui a trouvé en elle sa Puissance et sa Force. Une Femme libérée de ses blocages les plus limitants et qui a choisi le chemin de l'Amour de Soi comme ultime but à sa vie.

Aujourd'hui, je vous livre mon témoignage en répondant à la question "en quoi suis-je puissamment féminine ?"

En espérant qu'il soit inspirant d'une façon ou d'une autre pour chacune d'entre vous. Afin qu'à votre tour, vous exprimiez votre plein potentiel.

J'ai la profonde conviction que les Femmes ont besoin des unes et des autres pour libérer la Puissance de leur Féminité. J'ai le rêve que cette énergie se transmette d'une Femme à l'autre, comme une flamme vient éclairer une infinité de bougies. Et qu'enfin, le Monde rayonne de notre Féminité.

Pour revenir à moi et à la partie crucialement libératrice de mon histoire; je me sens puissamment féminine car j'ai abandonné toutes les quêtes qui me tenaient les points serrer et dans lesquelles je cherchais de la valeur et de la reconnaissance.

Ma dernière quête en date était de construire mon propre business. C'était tellement gratifiant de se battre et de construire son entreprise. De pouvoir dire "je l'ai fait" et de ne le devoir à personne d'autre qu'à soi. J'avais ce sentiment que ça ajouterait de la valeur à qui je suis. Et puis la Vie m'a montrée qu'il n'y a aucune valeur à ajouter et que ce que je SUIS (mon Être) est suffisant. Cet exemple est valable pour tout un tas d'autres choses que j'ai appris à abandonner pour me libérer du message négatif qu'elles sous-entendent.

J'ai abandonné l'idée que je devais être heureuse avec le père de ma fille et que je ne pourrai pas l'être avec un autre homme. Car m'y accrocher signifiait devoir me battre chaque jour pour lui prouver que j'en vaut la peine. Or nous en valons la peine quoiqu'il arrive et nous avons encore moins à le prouver à qui que se soit.

J'ai abandonné l'idée que je devais avoir une "situation". Pas par facilité, mais par choix d'être auprès de ma fille (et de l'homme que j'aime à l'époque) pour faire honneur à la bénédiction d'avoir une famille. J'y ai renoncé car m'y accroché signifiait que ma valeur se trouve dans la place que j'occupe dans la société. Or notre valeur est inestimable quoique nous fassions dans la vie.

J'ai abandonné l'idée que je devais adopter un mode vie extrême tourné vers le bien-être car cela signifiait me construire une prison inutile qui est un frein vers l'Amour de Soi-même. Or de la même façon que tuer pour Dieu reste un acte de violence, s'imposer une discipline avec force au nom de son bien-être est un manque d'Amour pour Soi.

J'ai abandonné l'idée qu'être une bonne mère était visible dans le fait d'avoir un enfant "docile", calme et obéissant. Car cela signifiait priver ma fille de la liberté à laquelle elle a droit et qu'elle mérite de surcroît. J'ai appris qu'être une "bonne mère" se trouve dans notre capacité à donner de l'Amour, à mettre de l'Amour dans chacune de nos actions même la plus insignifiante. Je sais que lorsque j'agis avec Amour, quelque soit le résultat, je suis certaine d'avoir été au meilleur de moi-même et c'est suffisant.

J'ai abandonné l'idée que je devais me fermer à ma sexualité pour être une femme et une mère "digne" car cela signifiait laisser à un homme le pouvoir de me rendre indigne. Or nous sommes dignes et respectables quoique nous fassions de notre corps. Tout ce qui compte est de décider de ce que vous en faites en toutes circonstances. Rappelez-vous que cette liberté est accordée aux hommes et que vous y avez droit ! Et croyez-moi, ce pouvoir de décision dans notre intimité est révélateur d'une Puissance insoupçonnée ! Ne pas attendre passivement que l'on vous donne l'autorisation d'être l'égal de l'homme mais prendre cette position est quelque chose de puissant.
Si aujourd'hui mon cœur est si léger et que je ressens cette joie, cette sérénité, c'est précisément parce que j'ai abandonné. J'ai abandonné toutes ces choses qui me gardaient les points serrés, qui me plaçaient en position de me battre. Parce qu'aujourd'hui, je m'aime suffisamment, j'ai décidé et j'ai pris conscience que je n'avais pas à me battre.

J'ai osé relever le défi d'aller au bout de mes choix et de ce qui venait à moi sans savoir où ça me mènerait. Juste en étant certaine d'être réellement Moi-même dans tout ce que je fais, sans tricher. J'ai choisi d'avoir le courage d'être en vérité avec Moi-même. C'était aussi accepter que cette Vérité est imparfaite et incompréhensible et toutes les remises en question que cela implique.Car, oui, se suivre sans limite est un acte de courage bien plus grand qu'on réalise.

C'est avec cet état d'esprit que j'ai arrêté de travailler pour ma fille par exemple. Le chemin qui mène à Soi n'est pas toujours quelque chose de cohérent, c'est même totalement fou ! Ce chemin est loin d'être tranquille. J'ai été confrontée à Moi-même parfois de façon violente. En faisant face aux regards et aux jugements des autres mais surtout de mes proches. J'ai été blessées, j'ai été triste, je me suis sentie perdue et incomprise un grand nombre de fois.

Mais je savais que dans la douleur de ces confrontations se trouvait quelque chose de libérateur. Je savais que je devais les vivre et que je les vivais pour pouvoir connaître quelque chose de meilleur. Ces confrontations m'étaient nécessaires et j'en suis reconnaissante.

J'en suis à un stade de ma vie où je n'ai plus peur des blessures tant je sais combien elles sont libératrices et bénéfiques quand on choisit qu'elles sont (aussi!) là POUR nous (et pas contre nous). Aujourd'hui je sais que je suis capable de vivre pleinement une épreuve. Je sais que ça ne sera pas agréable, que ça pourra être douloureux pendant un long moment. Mais je sais que ce moment, aussi long qu'il puisse paraître, n'est pas éternel; Et je sais qu'en acceptant totalement cette douleur, je grandirai.

Aujourd'hui je peux dire que le bonheur se trouve dans cette liberté d'emprunter le chemin qui mène à Soi et d'y trouver des trésors en SE découvrant ! Ça c'est Puissant !

Pour tout vous dire, si cette page - et aujourd'hui ce blog - a vu le jour, c'est précisément parce que j'ai écouté ma petite voix intérieure sans me soucier ni du but ni du résultat. Alors que ma raison (aussi appelée égo) me murmurait quelque chose comme "mais pourquoi faire, c'est inutile et puis qui tu penses intéresser?"... Mais tout m'y poussait et je crois que c'est dans cette simplicité d'action, qui ne demande aucun effort, que se trouve la Vérité de ce que l'on est.

On nous a tellement appris à être sur la défensive, sur la réserve et à nous battre pour obtenir ce que l'on désire qu'on s'est coupées de nous-même. Ce qu'on ne nous a pas dit, c'est que c'est précisément en nous que se trouve tout ce que l'on désire.

Vous pourrez accomplir de grandes choses et connaître beaucoup de succès en vous battant pour ces choses. Mais je crois qu'avoir suffisamment de Foi (en Dieu, en Soi, en l'Univers, en la Vie peu importe) pour desserrer les points, lâcher prise et ouvrir les mains (prêtes à recevoir et accueillir) conduit à de véritables miracles. Et je ne sais pas pour vous, mais moi je n'attends pas moins qu'une vie miraculeuse ! Parce que je m'aime et que je le mérite. NOUS le méritons ! Et parce que je veux montrer à ma fille qu'elle n'a pas à se satisfaire de moins que ce qu'elle désire. Ainsi, elle saura construire son bonheur et être pleinement heureuse. La Vie ne doit pas être un compromis. Elle doit être tout !

Je souhaite à chaque Femme de trouver en elle la Force, le Courage mais surtout l'Amour pour se reconnecter à Soi et libérer sa Puissance Féminine. "

Et toi ma bombe, qu'est-ce qui t'a fait prendre conscience de ta Puissance ?

Commentaires

Articles les plus consultés